mercredi 30 août 2017

TROIS JOURS ET UNE VIE

Pierre LEMAITRE
Albin Michel

Antoine 12 ans, vit avec sa mère divorcée dans une petite ville. C’est un garçon solitaire, qui construit tout seul une cabane dans les bois, en partie pour faire envie à ses camarades qui l’ont délaissé depuis que Kevin a une Play-Station. Il faut dire que Mme Courtin, la mère d’Antoine, a interdit à son fils d’aller retrouver ses copains d’école chez Kevin le mercredi, parce que les jeux vidéo, ça rend bête.
Alors depuis quelques temps, Antoine va souvent dans sa cabane, accompagné d’Ulysse, le chien des voisins, qui est son compagnon et avec qui il converse très sérieusement. Il arrive aussi que Rémi, 6 ans, le fils des voisins, qui lui voue une admiration sans bornes, le suive dans ses promenades.
Un jour, Ulysse se fait renverser par une voiture. Le père de Rémi, personnage irascible et bagarreur, règle le problème de manière expéditive : sous les yeux d’un Antoine pétrifié, il tire une balle dans la tête du chien blessé et jette le corps près de la maison sur un tas de gravats.
Quelques jours plus tard, le cœur toujours serré, inconsolable, Antoine se réfugie près de sa cabane pour cacher ses larmes. Ulysse lui manque. Et c’est Rémi qui vient le rejoindre…
Ce qui va arriver ensuite changera le cours de la vie du jeune garçon, le faisant grandir d’un coup dans les affres de la terreur et d’une culpabilité solitaire.
Une histoire saisissante, écrite par le lauréat du prix Goncourt 2013 pour son roman « Au revoir là-haut ».

L'ENFANT DU LAC

Kate MORTON
Presses de la Cité – 2016

1933, en Cornouailles, au Sud-Ouest de l’Angleterre.
Les Edevane sont une famille heureuse : un couple très uni qui a 4 enfants : trois filles dont deux sont presque adultes, et le petit dernier Theo, onze mois, benjamin adoré de tous.
La famille vit dans une grande maison, vestige très confortable de l'immense propriété familiale maternelle.
Anthony le père, revenu traumatisé de la guerre, n’a jamais pu reprendre ses études de médecine et s’enferme souvent dans son bureau pour travailler à un ouvrage d’histoire naturelle.
Eleanor la mère, mène tout son petit monde d’une main ferme.
Puis le petit Theo disparaît. Tous les efforts de la police pour le retrouver resteront vains.

Soixante dix ans plus tard, une jeune inspectrice désœuvrée, en vacances dans la région, s’intéresse à cette vieille affaire jamais élucidée. La famille a quitté la région pour Londres après le drame et les deux filles aînées des Edevane sont maintenant presque nonagénaires. Tous les autres protagonistes de l’affaire sont morts, à l’exception d’un homme : le tout jeune policier qui avait participé à l’enquête, et qui n’a jamais oublié les événements…
Sous des allures de thriller, c’est un roman sur le lien familial, sur la mémoire et la culpabilité que nous propose l’auteure australienne des « brumes de Riverton »

GEOPOLITIQUE DU MOUSTIQUE

Petit précis de mondialisation IV
Erik Orsenna – Isabelle de Saint-Aubin
Editions Fayard 2017

Il y a dans le monde plus de 3500 espèces de moustiques, réparties sur tous les continents, sauf l'Antarctique.
Même si tous ne transmettent pas de maladies, il faut savoir que le moustique tue par an environ un million de personnes dans le monde, que non seulement il transmet le paludisme, (y compris dans certaines régions de France métropolitaine et d'Europe), la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune et autres joyeusetés du même genre, mais qu’il est, par sa piqûre, le premier vecteur des maladies les plus diverses, entre animaux et de l’animal à l’homme.
Ceci posé, l’ouvrage d’Erik Orsenna ne vous noiera pas sous des descriptions absconses de pathologies (encore) inconnues sous nos cieux ; il nous fait prendre conscience de la fragilité de nos tranquilles certitudes sur la protection que nous assureraient nos climats tempérés : car le moustique voyage, mondialisation oblige, et la bête est résistante. Toutes les parades ont été tentées, elles n’ont fonctionné qu’un temps. La moustique (car c’est madame qui pique) s’adapte et reprend son bourdonnant labeur après un léger coup de fatigue. Les nouveaux essais (modification de l’ADN, stérilisation des populations mâles…) n’ont prouvé leur efficacité qu’à court terme, tout comme le DDT en son temps. Mais la question que pose l'auteur en filigrane est celle-ci : à quoi donc sert le moustique ? Faut-il l'éradiquer partout dans le monde ? Et s'il faisait partie d’un écosystème dans lequel, comme certaines expériences l’ont laissé entrevoir, sa disparition engendrerait un « monstre » plus dangereux et moins maîtrisable ? Vaste question, dont on comprend évidemment qu’elle ne concerne pas que l’éradication des moustiques.

Il y a de la philosophie dans cet essai, en plus des explications et des témoignages scientifiques compréhensibles par tous. Mais, plus étonnant, il y a aussi de la poésie dans cette « géopolitique du moustique ». Et c’est là que réside le génie d’Erik Orsenna : introduire de la poésie dans un texte sur l'un des insectes les plus meurtriers de la planète.

vendredi 16 juin 2017

GENTILLES FILLES, BRAVES GARCONS

Auteure : Roopa Farooki
Traducteur : Jérémy Oriol
Éditions Gaïa - 2016

Lahore, état du Penjab, fin des années 30, avant la partition de l’Inde.
Les Saddeq sont une famille aisée ; le père est médecin et possède une clinique dans la ville. La mère, une femme d’une grande beauté, occupe ses journées en gâtant outrageusement ses deux filles Mae et Lana, en harcelant et battant ses deux fils, Sully et Jakie, et en terrorisant son personnel. Les filles sont appelées à faire de riches mariages, et doivent pour cela être parfaites. Les deux garçons n’ont d’autre choix que de faire de belles carrières de médecins pour prendre la suite de leur père.
Puis les deux garçons sont séparés pour leurs études supérieures, à leur grand désespoir. Lorsqu’on les retrouve, Sully a entamé des études de psychiatrie aux états-Unis. Traumatisé par son enfance, c’est un jeune homme introverti et effacé, paralysé à l’idée d’avouer ses sentiments à la jeune fille qu’il aime.
Jakie lui, est devenu médecin généraliste en Angleterre. Il vit avec Frank, un journaliste irlandais fantasque et alcoolique, avec qui il adoptera deux enfants.
Aucun des deux frères n’est retourné dans leur famille.
Mae, mariée à 14 ans, juste avant le départ de ses frères, est très attachée à sa belle-mère, l’antithèse absolue de sa mère.
Lana elle, a été mariée à 13 ans. Enceinte très vite, elle est partie en Angleterre sous le prétexte d’aller voir son frère Jakie. Elle n’est jamais retournée chez son mari.

La gorge nouée, on suit ces personnages jusque dans les années 2010.
Indissolublement liés par les séquelles de leur enfance, chacun trouvera sa route, cahin-caha ; et on les quitte au bord des larmes, essoré par le récit de ces vies qui, vaille que vaille, ont trouvé à se vivre.
Roopa Farooki a composé là un roman magnifique, qui nous embarque d’un continent à l’autre, d’une culture à l’autre, et nous parle de vie, de mort, de fêlures d’enfance, d’amour et de fraternité.

samedi 13 mai 2017

MAGASIN GENERAL

9 tomes
Régis Loisel et Jean-Louis Tripp

Adaptation des dialogues: Jimmy Beaulieu

Editions Casterman


Notre Dame des Lacs, Québec 1926.
Marie Ducharme vient de perdre son mari Félix, avec lequel elle tenait le magasin général. C’est un moment difficile, mais elle est bien obligée de reprendre la boutique, de « chauffer le char » pour aller chercher les commandes en ville.
Un jour, un motocycliste égaré échoue dans sa boutique. C’est Serge, dont la présence et l’entrain vont peu à peu bousculer les habitudes routinières des habitants du village, même ceux (et celles) d’entre eux qui sont les plus réticents à l’irruption de la modernité dans leur quotidien..

Les 2 auteurs nous font découvrir la vie d’un minuscule bourg rural de la Belle Province, où l’arrivée d’un « parisien » va apporter l’écho de la ville, du charleston, et éveiller des envies de liberté.
Pour ses illustrations somptueuses, ses personnages hauts en couleur et son texte à l'accent plein de saveur, cette série est une véritable pépite.


mercredi 12 avril 2017

LES VIEUX FOURNEAUX

Auteur : Wilfrid Lupano

Illustrateur : Paul Cauuet
Editions Dargaud

T1: Ceux qui restent / T2: Bonny and Pierrot / T3: Celui qui part


 Quittant son vieil appartement mansardé, placardé d'affiches syndicales, Pierrot monte dans sa vieille voiture recouverte de fientes de pigeon et de PV ; il doit passer chercher Mimile à la maison de retraite Meuricy (!) pour retrouver Antoine, car on incinère aujourd'hui Lucette, la chère et tendre épouse de ce dernier

Après la cérémonie, les trois hommes évoquent des souvenirs de leur enfance, de leurs luttes syndicales, du temps où ils étaient employés dans l’entreprise pharmaceutique Garan-Servier qui les a licenciés malproprement.

Le lendemain, Antoine va chez le notaire, Lucette lui ayant laissé une lettre à ne lire qu'après sa mort. Il en revient, renfrogné, le visage grave, puis repart sans dire un mot, après avoir pris un fusil. Direction la Toscane où vit maintenant l’ex grand patron de Garan-Servier, dont il vient d’apprendre qu’il a été, 50 ans plus tôt, l’amant de Lucette. Pierrot et Mimile décident de lui emboîter le pas, accompagnés de Sophie, la petite-fille d’Antoine...

Pierrot, Mimile et Antoine : trois octogénaires, amis d'enfance, qui toute leur vie ont emmerdé le monde et ont bien l’intention de continuer.


Entre fou-rire et émotion , on les suit dans leurs pérégrinations, un peu inquiets pour eux tout de même, parce qu'ils sont casse-cou, n'ont peur de rien, sont prêts à tout pour continuer la lutte des classes et ont des coups de sang d'adolescents. Dur, dur pour Sophie, la petite-fille d'Antoine, enceinte jusqu'aux dents, qui a repris « le loup en slip », la camionnette-théâtre de marionnettes de sa grand-mère Lucette.

C'est savoureux, plein d'esprit, d’émotion, d'amitié et de coups pendables. Car pour faire la nique à la mort, rien de tel que de vivre à fond.
Ils sont fatigants ces vieux…mais qu’est ce que ça vous requinque!

mercredi 22 février 2017

SONGE A LA DOUCEUR

Clémentine Beauvais
Editions: Sarbacane
Eugène, 17 ans et Tatiana, 14 ans, se rencontrent un été par l'intermédiaire d'Olga (sœur de Tatiana) et de Lensky (ami d'Eugène et amoureux fou d'Olga). 
Eugène est désabusé et cynique, mais charmant aux yeux de la romantique Tatiana. 
Elle lui avoue son amour, qu'il balaie d'un revers de main.
Dix ans plus tard, ils se croisent par hasard dans le métro. Tatiana est devenue une jeune femme accomplie et confiante. 
Eugène ne pourra plus la chasser de ses pensées.
 Ils reparleront de ce fameux été de leur rencontre, qui fut aussi marqué par un épouvantable drame.

Clémentine Beauvais,  talentueuse jeune auteure, s'est librement inspirée du roman « Eugène Onéguine » d'Alexandre Pouchkine, écrit en prose pour en garder toute la poésie. 
Elle est également l'auteure du pétillant "Les petites Reines", qui reçut de nombreux prix (prix Sorcières 2016, élu meilleur livre jeunesse de 2015 par le magazine Lire...).

mardi 21 février 2017

LA FLEUR DE VERRE

SCIENCE-FICTION
George R.R. Martin
Résultat de recherche d'images pour "fleur de verre george martin"
Sagesse voyage à travers l'univers et est âgée de deux cents ans. En effet, elle est une Voleuse qui s'empare de la jeunesse de ses proies. C'est pourquoi elle possède un Artefact qui lui permet de jouer au Jeu des esprits. Mais un jour se présente à son château, un joueur inattendu. Kleronomas, un cyborg, qui peut tout simplement changer ses pièces pour se renouveler. Pourquoi donc concourir pour l'immortalité quand on en a pas besoin ?
L'auteur du Trône de Fer nous présente ici 7 nouvelles de fantasy et de science-fiction où l'on retrouve l'ambiance impitoyable de sa série mythique. Pour terminer, cette édition propose une interview où George R.R. Martin aborde ses autres œuvres et quelques-unes de ses inspirations et techniques d'écriture.
Une interview de George R. R. Martin : http://www.actusf.com/spip/Interview-de-George-R-R-Martin,13361.html

Et pour les petits curieux, cherchez par vous-même les vidéos de l'auteur qui procrastine au lieu d'écrire la suite de ses aventures.

mercredi 15 février 2017

PARIS : BARS ET RESTOS PLANQUES (100 adresses très secrètes)

Antoine Besse
Edition Parigramme
Un bar secret façon Chicago des années 20, le très élégant Cercle Suédois, un Thé troc , un restaurant japonais caché derrière une minusucule porte à la « Alice au pays des merveilles » etc...
Ce petit guide insolite présente une centaine de bars, cafés ou restaurants originaux et peu soupçonnés du grand public car ils se trouvent très souvent au détour d'une petite rue ou d'un escalier dérobé.
De quoi pimenter ses prochaines balades dans la capitale.